Tout savoir sur l’E-constat, la nouvelle version du constat amiable

En cas d’accident de la route, même léger, il est souvent nécessaire de faire un constat amiable. Et c’est souvent synonyme d’un mauvais moment à passer. Mais depuis 2014, une nouvelle solution sous forme d’e-constat, 100% digitale, a été mise en place afin de faciliter ce processus. La rédaction d’Entretien-Auto fait le point pour vous sur ce constat 2.0.

En quoi consiste l’e-constat ?

L'application e-constat auto, disponible sur smartphone

Le e-constat est une nouvelle alternative au constat traditionnel. Il a exactement le même but : déclarer un accident automobile à l’assureur. D’ailleurs, le constat et l’e-constat ont juridiquement la même valeur. Avec une croissance de l’utilisation des smartphones chez les Français, la Fédération Française de l’Assurance a jugé nécessaire de développer cette application afin de faciliter le processus. En effet, le constat est bien souvent considéré comme la bête noire des automobilistes lors d’un accident, de même qu’il peut parfois être vu comme une source de conflit entre les deux parties.

 

Des conditions difficiles à réunir pour remplir un e-constat

Un seul accessoire est réellement indispensable afin de rédiger un constat en ligne : le smartphone. Mais de nos jours, il est bien plus facile de trouver un automobiliste équipé d’un smartphone plutôt que d’un stylo et d’un constat papier dans sa boîte à gants. Ce qui est un peu dommage, c’est qu’actuellement, le constat en ligne est utilisable uniquement lorsqu’il remplit certaines conditions. En effet, l’e-constat ne concerne que les accidents matériels et incorporels, ayant eu lieu en France, entre deux véhicules maximum, tous deux immatriculés en France. De plus, l’accident doit avoir eu lieu en France. Notez tout de même que l’e-constat est possible lorsqu’un seul véhicule est seul accidenté. Ces restrictions justifient, certainement en partie, le fait que seulement 38 000 constats ont été fait électroniquement en 2017.

Comment procède-t-on lors d’un e-constat ?

 

Différentes étapes du e-constat

Premièrement, il est nécessaire de télécharger l’application officielle (gratuite) “e-constat auto”. Ensuite, l’utilisation est plutôt instinctive, on bénéficie d’une aide au remplissage de la déclaration, qui nous accompagne étape par étape jusqu’à la validation du constat. Lors de la rédaction d’un constat traditionnel, des erreurs peuvent parfois se glisser, et étant donné que les ratures sont prohibées, il est souvent stressant de rédiger ce dit constat. Avec l’e-constat, tous les éléments sont modifiables tant que les deux parties n’ont pas signé. De plus, des outils sont disponibles tels que la géolocalisation et l’intégration de photos afin de faciliter le processus. Dernière étape : la signature. Elle s’effectue directement via le smartphone, directement sur l’écran. Une fois le constat validé, pas besoin d’en rédiger un second, un seul suffit ! L’unique exemplaire sera ensuite envoyé par e-mail en format PDF aux deux personnes concernées. Le petit plus : sachez que l’e-constat est généralement plus rapidement traité par les assureurs. Alors n’attendez plus pour passer au e-constat !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site officiel du constat électronique.