Comment changer une plaque d‘immatriculation sur sa voiture ?

La plaque d’immatriculation d’une voiture n’est ni plus ni moins que sa carte d’identité. Un nouveau système, en vigueur depuis 2009, attribue aux véhicules neufs un numéro qu’elles garderont à vie. Entretien Auto vous propose d’en apprendre un peu plus sur la plaque d’immatriculation de votre voiture.

Plaque d’immatriculation et administration

Plaque d'immatriculation d'une voiture française

La plaque d’immatriculation est un peu la carte d’identité de votre véhicule. Depuis le 15 avril 2009, le nouveau système d’immatriculation attribue aux voitures neuves un numéro de plaque que celles-ci garderont à vie, depuis leur première mise en circulation jusqu’à leur destruction. Depuis le 15 octobre 2009, les véhicules d’occasion sont eux aussi concernés par cette mesure.

Lorsque vous achetez un véhicule neuf, il est possible que la concession s’occupe elle-même des démarches administratives liées à l’immatriculation de votre nouvelle auto. Autrement, sachez que vous pouvez faire votre demande d’immatriculation auprès de la préfecture de votre choix. En effet, vous paierez de toute façon la carte grise de votre voiture en fonction du tarif en vigueur dans votre département.

Le format de la plaque d’immatriculation

De format “AA-001-AA”, la plaque technique est un élément à part entière du contrôle technique de votre véhicule. sur sa partie droite, la plaque doit présenter un identifiant territorial, qui se compose généralement  d’un logo de région et d’un numéro de département.

Plaque d’immatriculation détériorée ou illisible

Changer la plaque d'immatriculation de sa voiture

Vous devez vous assurer que la plaque d’immatriculation de votre voiture demeure visible et, plus important encore, lisible ! En effet, en cas de plaque détériorée ou illisible, vous pourriez écoper d’une amende de 135 € (45 € en minorée).

Mais comment changer une plaque d’immatriculation illisible ou, en cas de plaque tombée, simplement accrocher la nouvelle ? Pas d’inquiétude, celles-ci ne sont attachées à la voiture que par deux rivets pop, qui permettent d’assembler (et donc de  disjoindre) facilement deux pièces métalliques. Remontez vos manches, Entretien Auto vous explique tout ici !

Vous n’y faites pas forcément attention, mais la plaque d’immatriculation de votre véhicule subit chaque jour moult agressions. Pluies, vents violents, coups de pare-chocs, rouille, usure, etc. sont autant de facteurs qui détériorent votre plaque d’immatriculation. 

Comment changer les plaques d’immatriculation de sa voiture ?

Matériel nécessaire

  • La ou les nouvelle(s) plaque(s) d’immatriculation
  • 2 rivets par plaque (qui sont normalement fournis avec)
  • Une pince à riveter
  • Une perceuse et des mèches de diamètre 5 ou 6
  • Une pince universelle
  • Un crayon

1 – Retirer la plaque d’immatriculation si besoin

Lorsque vous commencez votre opération, votre plaque d’immatriculation est soit complètement tombée, soit presque pas, soit pas du tout : elle est seulement illisible. Dans les deux derniers cas, il vous faut alors la retirer. Pour cela, vous allez devoir faire sauter les rivets qui maintiennent la plaque en place à l’aide de votre perceuse.

Le but est de percer doucement les têtes des rivets, qui devraient alors tomber tout seuls. Si tel n’est pas le cas, alors appuyez un peu plus fort mais pas trop, au risque d’agrandir davantage le trou du pare-choc. Également, faites bien attention que les rivets soient tombés et non pas coincés dans le pare-choc. Une fois les rivets ôtés, vous pouvez enlever votre ancienne plaque d’immatriculation.

2 – Percer la nouvelle plaque d’immatriculation

Avant de percer votre plaque d’immatriculation flambant neuve, assurez-vous de placer les marques au bon endroit. Pour cela, superposez vos deux plaques (l’ancienne et la neuve) et marquez l’emplacement des trous à l’aide du crayon. Votre ancienne plaque est tombée et vous n’avez pas de point de comparaison ? Pas d’inquiétude ! Il vous suffit de prendre repère directement sur les trous du pare-choc de votre voiture et de noter sur la plaque l’emplacement des rivets. Vous n’avez alors plus qu’à percer la plaque d’immatriculation avec un forêt de diamètre juste suffisant pour laisser passer le nouveau rivet.

Prenez garde à ce que les tiges des anciens rivets ne gênent pas la pose de votre nouvelle plaque. Pour vérifier simplement, essayez d’insérer un nouveau rivet avec les doigts. S’il bloque dans le trou, essayez de tirer ou de pousser la tige de l’ancien rivet.

3 – Poser la nouvelle plaque d’immatriculation

Pour cette étape, vous allez avoir besoin de votre pince à riveter. Montez sur la pince l’embout dans lequel s’adapte parfaitement le nouveau rivet, et insérez-y un premier en mettant la partie la plus fine dans le trou.

Positionnez ensuite la plaque au niveau du pare-choc de votre véhicule et appuyez sur votre pince à riveter plusieurs fois, jusqu’à entendre un claquement. Ce bruit signifie que votre rivet est bien cassé et en place. Vous n’avez alors plus qu’à renouveler l’opération avec le second rivet et vous féliciter d’avoir monté vous-même votre nouvelle plaque !

©2017 entretienauto.com