Étiquette énergie d’un véhicule : à quoi ça sert ?

Le système d’étiquette énergie caractérise la pollution des véhicules neufs à la vente. C’est le même système que sur nos appareils électroménagers comme les réfrigérateurs, lave-vaisselle, etc.. Entretien-Auto vous en dit plus sur cette classification.

Étiquette énergie d'un véhicule : à quoi ça sert ?

Fonction de l’étiquette énergie

Étiquette énergie : classification des véhicules

L’objectif est d’orienter prioritairement les consommateurs vers les voitures les moins émettrices de CO2 et de supprimer progressivement les véhicules les plus polluants, déjà sanctionnés par des malus et taxes CO2.

La classification des véhicules est basée sur des valeurs fixes où, par exemple, la classe A correspond aux voitures dont les émissions sont inférieures à 100 g CO2 / km. Selon le Ministère, « l’étiquette énergie est établie avec le guide des consommations conventionnelles et des émissions de gaz carbonique des voitures particulières neuves mises en vente en France, réalisé tous les ans par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). »

Cette étiquette énergie comporte 7 classes de couleurs différentes définies selon le niveau d’émission de CO2 des véhicules. 

La pastille Crit’air

Pastille Crit'Air : certificat de la qualité de l'air

Depuis le 1er juillet 2016, l’étiquette énergie des véhicules est complétée par un “Certificat de la qualité de l’air”, la pastille Crit’air.

Ces vignettes autocollantes colorées, non obligatoires à ce jour, permettent de distinguer les véhicules les moins polluants sur la route. Elles doivent être apposées à l’intérieur de l’habitacle, de manière bien visible sur le pare-brise.

Les pastilles Crit’air classent la pollution des véhicules en fonction de leur date de production. 
Disposer d’une pastille Crit’air sur votre voiture vous permet, lors des pics de pollution, de bénéficier de conditions de circulation particulières, de facilités de stationnement, etc..

 

©2017 entretienauto.com