Tout savoir sur le liquide de frein

Fonction du liquide de frein

Le liquide de frein transmet l’effort mécanique appliqué par la dédale jusqu’aux étriers via un déplacement d’un volume V de liquide de frein. Le circuit de frein étant étanche, le volume V déplacé dans le maître-cylindre se répartit dans les étriers. Le principe même du freinage entraîne une transformation d’énergie en chaleur dans laquelle se propage l’ensemble des composants du système et vers le liquide de frein. Celui-ci doit ainsi supporter de fortes élévations de température sans atteindre l’ébullition. En cas d’ébullition on parle de vapor lock, formation de gaz dans le liquide.

Entretien du liquide de frein

Guide d'entretien du liquide de frein

Le liquide de frein est hydrophage (capable d’absorber l’humidité), y compris celle contenue dans l’air ambiant via des microporosités des durites et des lèvres d’étanchéité des raccords. Aussi, la quantité d’eau contenue dans le liquide ne doit pas excéder 3,5%. Or si vous ne changez pas régulièrement votre liquide de frein, le point d’ébullition peut passer pour un DOT4 de 230 °C à 140 °C. Les effets du vapor lock sont divers et dangereux : course du levier qui s’allonge, levier spongieux, sensation de ne plus avoir de frein…

Physiquement, un liquide est incompressible alors qu’un gaz, lui, est compressible. Ainsi, lorsque vous tirez sur le levier, le volume V que l’on devrait déplacer diminue de par la compression du gaz dans le circuit. Il faut donc déplacer plus de liquide pour obtenir une même efficacité. Jusqu’au moment où le volume déplacé par le maître cylindre est alors trop faible pour rattraper la compressibilité du gaz et là, plus de freins ! D’où l’intérêt de changer au moins tous les deux ans votre liquide de frein. Attention à vos carénages et jantes, ce liquide est très corrosif pour la peinture (excellent décapant à froid).

Bien choisir son liquide de frein

Quel liquide choisir, DOT4 ou DOT5 ? DOT est une appellation normative. Depuis les années 90, la norme DOT4 est devenue la référence. On lui a cependant adjoint une norme DOT5 largement utilisée dans l’automobile, principalement avec les systèmes ABS. Plus le grade DOT est élevé, plus il est hydrophage et à remplacer souvent (2 ans pour un DOT4, 1 an pour un DOT5). Pour information, la température d’ébullition du DOT3 est de 205 °C, celle du DOT4 de 230 °C, celle du DOT5 de 260 °C.

Le DOT5 est à déconseiller dans les circuits non conçus à cet effet, pour cause de fuites prématurées au niveau des joints d’étriers et de maître-cylindre. Ne mélangez pas non plus du DOT4 et du DOT5. En effet, cela peut provoquer des formations d’émulsions (bulles d’air) dans le circuit de freinage. Idem pour le stockage d’une bouteille de liquide entamée. Ainsi, au bout de quelques mois, le liquide aura perdu ses propriétés. N’utilisez donc que du liquide neuf, en provenance d’un bidon fraîchement ouvert.

Tableau comparatif des normes DOT de liquide de frein