Mode d’emploi : vendre sa voiture d’occasion en 5 étapes

Lorsque l’on décide de vendre sa voiture soi-même, on espère en tirer le meilleur prix. Mais attention tout de même car en n’étant pas suffisamment informé, il se peut que la vente ne se réalise pas. L’équipe d’EntretienAuto s’est penchée sur la question et vous dit tout afin de vendre votre voiture à coup sûr !

Étape 1 : Bien étudier la valeur de la voiture

Etape 1 : étudier la valeur de la voiture

Pour commencer, il faut connaître la valeur du véhicule sur le marché actuel de l’occasion. Il est donc conseillé de comparer avec d’autres voitures similaires en terme de modèle et d’année. Pour ce faire, il est préférable de se rendre sur plusieurs sites d’annonces automobiles. Les principaux critères à analyser sont les suivants : le kilométrage moyen, l’ancienneté moyenne, le niveau d’équipement moyen et surtout le prix de vente moyen.

Une fois toutes les informations nécessaires recueillies, il faut fixer le bon prix : un juste milieu entre votre prix idéal et la réalité du marché. A savoir, que généralement, lors de la vente de voiture d’occasion en France, une négociation entre les deux parties est fréquente.

Étape 2 : Prendre soin du véhicule

Etape 2 : Prendre soin du véhicule

Avant de présenter le véhicule à des potentiels acheteurs, il est primordial de lui refaire une petite beauté. Si le contrôle technique n’a pas eu lieu récemment, il est obligatoire de l’effectuer avant le jour de la vente (inférieur à 6 mois pour une vente de véhicule d’occasion). En terme de propreté, on conseille de nettoyer soigneusement l’intérieur et l’extérieur de la voiture. Ne pas oublier de passer un coup d’aspirateur et de nettoyer les vitres. Pour les fumeurs, pensez à vaporiser du désodorisant. Il faut également limiter un maximum les effets personnels dans la voiture, autrement l’acheteur potentiel aura plus de mal à s’y projeter.

Étape 3 : L’essai routier

Etape 3 : l'essai routier

Lors de cette rencontre avec l’acheteur potentiel, il est important de rester vigilant car les arnaques ne sont pas toujours à exclure. Tout d’abord, vérifiez que la personne est bien titulaire du permis B. Ensuite, lorsque vous procéder à l’essai, ne donnez la clé qu’une fois que vous êtes installé du côté passager. Idem à la fin de l’essai, demandez au conducteur de couper le contact et de vous rendre les clés. Quant à l’échange avec ce dernier, soyez calme et essayez de répondre, toujours avec honnêteté, à un maximum de ses questions.

Étape 4 : Préparer et finaliser la vente d’occasion

Etape 4 : finaliser la vente

Une fois l’essai routier effectué, si le potentiel acheteur est satisfait : place à la négociation ! Le but étant de satisfaire les deux parties, c’est donc à vous d’exposer tous les atouts de votre voiture et de justifier votre prix. Vous finirez obligatoirement par trouver un compromis. Après que le prix de vente soit fixé, il est nécessaire de fournir un certain nombre de documents avant de finaliser la vente :

  • le mode d’emploi du véhicule
  • le carnet d’entretien mis à jour
  • les factures liées à l’entretien du véhicule
  • l’attestation du dernier contrôle technique
  • le certificat de situation (datant de moins de 15 jours)
  • le certificat de cession (en 3 exemplaires : 1 pour le vendeur et 2 pour l’acheteur)

Étape 5 : Effectuer le paiement

Etape 5 : effectuer le paiement

Le paiement est certainement l’étape la plus délicate de la vente de voiture d’occasion. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous : le chèque de banque, le liquide, ou le virement. Le chèque de banque est plutôt commun en France car il est à la fois sécurisé et pratique pour les grosses sommes. Le document doit être établi par la banque de l’acheteur, mais cela nécessite le déplacement en banque des deux parties. Attention aux comptes non-approvisionnés, en tant que vendeur, il est essentiel de vérifier l’authenticité du chèque. Un autre moyen de paiement possible est le paiement en liquide, plus facile, il faut encore une fois être vigilant. Il est préférable d’effectuer la transaction directement dans l’agence bancaire de l’acheteur ou du vendeur. Enfin, une dernière possibilité existe : le virement. Mais son principal inconvénient est qu’il n’est pas instantané et peut prendre jusqu’à 3 jours. Encore une fois, il est conseillé d’effectuer la transaction dans une agence bancaire.

©2017 entretienauto.com