Tout savoir sur le contrôle technique : mémo

Le contrôle technique est un examen régulier obligatoire en France pour tous les propriétaires de véhicules de moins de 3.5 tonnes. Il a pour objectif d’éviter la circulation de véhicules jugés dangereux ou trop polluants. De plus, le contrôle technique peut être l’occasion de déceler une défaillance ou une panne que vous n’aviez pas remarquée sur votre voiture. Entretien-Auto vous explique tout sur cette opération.

Tout savoir sur le contrôle technique

Modalités du contrôle technique

Obligatoire depuis 1992, le contrôle technique se doit d’être réalisé dans un centre agréé avant la quatrième année du véhicule, puis tous les 2 ans. Il porte sur 124 points de contrôle et peut entraîner une contre-visite en cas de non-conformité. Le propriétaire doit alors réaliser les réparations nécessaires puis le présenter à nouveau.

Attention aux distraits ! Un automobiliste s’expose à une amende en cas de défaut de contrôle technique (jusqu’à 135 euros) et peut également se voir confisquer sa carte grise et son véhicule.

  • Vous possédez une voiture neuve

Dans ce cas le contrôle technique doit être effectué avant le quatrième anniversaire de l’immatriculation de votre voiture (cette date sera alors précisée sur votre carte grise).

  • Vous possédez une voiture d’occasion

Si votre véhicule est âgé de plus de 4 ans ou que vous l’avez acheté d’occasion, vous pouvez alors effectuer votre prochain contrôle technique 2 ans maximum après la date du dernier contrôle (ceci sera mentionné sur la vignette collée sur votre carte grise).

  • Vous souhaitez vendre votre véhicule

Si le véhicule que vous cédez a plus de quatre ans, le dernier contrôle technique doit alors dater de moins de six mois avant sa date de vente.

Combien de temps dure un contrôle technique ?

En moyenne, un contrôle technique dure 40 minutes. Pour autant, il sera plus court (une vingtaine de minutes environ) s’il s’agit d’un contrôle relatif à la pollution ou une contre-visite.

Quel est le prix moyen d’un contrôle technique ?

En France, le tarif du contrôle technique n’est pas réglementé. Il est donc librement fixé par chaque centre. En outre, il va également varier en fonction du type de prestation fournie (visite ou contre-visite), de la typologie du véhicule, du carburant utilisé, et de l’implantation géographique.

Les prix pratiqués sont donc variables (entre 55 et 90€ en moyenne selon les régions).

Les points vérifiés lors du contrôle technique

Les points vérifiés sont importants pour la sécurité routière. Ils concernent notamment :

  • les freins ;
  • la direction ;
  • la visibilité ;
  • les pneus (profondeur, pression, etc.) ;
  • la liaison au sol (pneus, amortisseurs, roues) ;
  • les gaz d’échappement ;
  • la plaque minéralogique ;
  • le numéro de châssis ;
  • la suspension ;
  • le châssis ;
  • la carrosserie ;
  • les ceintures de sécurité ;
  • les organes mécaniques ;
  • pollution, niveau sonore (émissions de gaz, etc.).

Préparer un contrôle technique

  • Assurez-vous que votre plaque d’immatriculation est  réglementaire et visible.
  • Examinez aussi vos pneus, afin de voir s’ils sont déformés (déchirés, usure irrégulière) ou si la profondeur des rainures de la bande de roulement est inférieure à 1.6 mm (à remplacer si c’est le cas).
  • Veillez à ce que vos pneus soient gonflés à la bonne pression.
  • Votre pot d’échappement et vos rétroviseurs doivent être bien fixés et non endommagés.
  • Vérifiez l’ensemble du fonctionnement de vos feux.
  • Si votre véhicule a tendance à se déporter vers la gauche ou la droite quand vous freinez, c’est le signal que vos freins sont en mauvais état ou déséquilibrés. Faites vérifier vos plaquettes de frein par un professionnel. Vérifiez également le niveau du liquide de frein.
  • Vérifiez le bon fonctionnement de toutes les ouvertures du véhicule (porte, capot, etc.).
  • Assurez-vous que les ceintures de sécurité fonctionnent.

En cas de doute, vous pouvez vous rendre dans votre garage avant le contrôle technique afin de vous assurer que tous ces points sont en règle. Egalement, n’oubliez pas de faire les révisions préconisées par le constructeur de votre véhicule.