Voyants du tableau de bord : mode d’emploi

Les voyants du tableau de bord sont des indicateurs du fonctionnement et de l’état de santé de votre voiture. Très utiles, ils permettent au conducteur d’être averti en temps réel de la mise en marche d’un système ou d’un dysfonctionnement plus ou moins grave. Pour autant, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver avec tous ces témoins lumineux. Aussi, Entretien-Auto vous explique le b.a.-ba des voyants de votre tableau de bord dans ce petit mode d’emploi.

Les voyants du tableau de bord sont répartis en 3 catégories : les témoins de signalisation qui indiquent simplement l’enclenchement des systèmes de la voiture, les témoins d’alerte qui signalent un problème assez sérieux, dont il faudra s’occuper rapidement et les témoins d’alarme qui avertissent d’un danger.

Les voyants du tableau de bord : signalisation

Voyants du tableau de bord : signalisation

Les témoins de signalisation sont simplement là pour signifier au conducteur l’état de marche d’un dispositif. Certains de ces voyants comme ceux concernant les feux sont assez faciles à reconnaître et à comprendre. D’autre le sont moins à l’instar de celui indiquant le préchauffage sur les moteurs diesel : ce voyant est censé s’allumer quelques instants une fois la clé insérée, juste avant le démarrage. S’il reste allumé moteur tournant, cela peut révéler un problème du côté des bougies d’allumage. En restant allumés, certains voyants peuvent éviter au conducteur de malmener la mécanique. C’est le cas du frein de parking : si vous l’avez mal desserré, le voyant allumé vous évite de partir sans l’avoir complètement enlevé.

Les voyants du tableau de bord : alerte

Voyants du tableau de bord : alerte

Généralement, on peut toujours rouler avec un voyant d’alerte allumé. Pour autant, ils signalent des dysfonctionnements qui doivent être pris au sérieux afin d’éviter des conséquences plus graves. Bien sûr, il est facile de remédier immédiatement à un faible niveau d’huile ou de carburant. Mais régler des équipements tels que l’ABS (antiblocage des roues pendant le freinage), l’ESP (antipatinage et contrôle de trajectoire) ou l’airbag est nettement moins aisé et laisser traîner peut s’avérer dangereux. Aussi, lorsque l’un de ces témoins s’allume et concerne un organe sur lequel vous ne pouvez rien faire, prévoyez une visite au garage très prochainement. Et d’ici là, roulez prudemment en évitant les manoeuvres brusques comme un freinage d’urgence si le voyant de l’ABS est allumé, par exemple.

Les voyants du tableau de bord : alarme

Voyants du tableau de bord : alarme

Si un voyant d’alarme s’allume, il est préférable de ne pas prendre la route ou de s’arrêter au plus vite dans un endroit sûr si vous roulez déjà. Ces voyants sont très reconnaissables, généralement de couleur rouge et parfois accompagnés d’un signal sonore.

  • Mauvais fonctionnement du système de freinage : si votre frein de parking est bien desserré et que ce voyant s’allume tout de même, cela signifie qu’il y a une défaillance des freins : mauvaise pression dans le système ou encore liquide de frein insuffisant. Dans les deux cas, votre véhicule ne freine plus correctement. Vous devez impérativement faire examiner le circuit par un professionnel.
  • Défaillance de la batterie : si ce témoin s’allume en route, deux explications sont possibles : soit votre batterie ne se recharge plus correctement, soit elle est en surcharge. Les deux cas de figure peuvent entraîner des problèmes de fonctionnement général sur votre voiture. Eteignez donc autant de systèmes à consommation électrique que possible (chauffage, climatisation, système audio…), puis rendez-vous au garage le plus proche ou contactez un service d’assistance.
  • Pression d’huile moteur insuffisante : s’il est normal que ce voyant s’allume quelques secondes lorsque vous démarrez, ce n’est pas le cas lorsque vous roulez. Arrêtez-vous aussi vite que possible et laissez au moteur le temps de refroidir avant de vérifier le niveau d’huile. S’il est effectivement bas, remettez-en et vérifiez le voyant en redémarrant. S’il s’éteint, aucun problème : vous pouvez repartir. En revanche s’il reste allumé, mieux vaut ne pas reprendre la route et faire appel à un service de dépannage.
  • Température anormale du liquide de refroidissement : si votre liquide de refroidissement présente une température trop élevée, votre moteur risque la surchauffe et de graves dégâts. Ralentissez et mettez le chauffage au maximum. Si cela n’est pas suffisant, garez-vous et laissez votre moteur refroidir. Si en redémarrant le voyant est toujours là, n’insistez pas et faites-vous remorquer jusqu’au garage le plus proche.
  • Perte de pression des pneus :  si ce voyant s’allume en route, un ou plusieurs de vos pneus sont sous-gonflés, auquel cas il est dangereux de continuer sans les avoir regonflés au préalable, soit vous avez crevé. Il va donc falloir vous arrêter au plus vite dans un endroit dégagé et sécurisé pour changer votre roue.
  • Problème moteur : Allumé, ce voyant signale une anomalie de fonctionnement dans le compartiment moteur. Le problème peut se situer au niveau du système d’injection, d’allumage ou encore de dépollution. Sans savoir quel degré de gravité présente le dysfonctionnement, mieux vaut prévenir que guérir et faire examiner cela sans attendre, sans quoi votre moteur peut subir des dommages très onéreux à faire réparer.

 

©2017 entretienauto.com